children

4 interlocuteurs pour plus d’équilibre et de performance

J’assistais à une conférence hier durant laquelle l’un des participants a fait un commentaire aux intervenants.

« Vous êtes des professionnels qui développez vos carrières magistralement. Avez-vous sacrifié votre famille et vos enfants ? »

La parentalité est un sujet clef dans les organisations. Nous le traitons assez peu, surtout en Afrique, alors que c’est un fondement même de la performance individuelle.

Tous les parents professionnels se sont à un moment posé la question de « est-ce-que je suis un bon parent ? » après avoir accumulé des heures au travail, passé des jours en mission, grignoté du temps dédié à la famille.

Les parents qui travaillent beaucoup oscillent parfois entre deux états, la culpabilité et la frustration. Ils ont parfois le sentiment qu’ils « abandonnent  ou désertent » leur famille. Ou à l’inverse qu’ils ne réalisent pas leurs objectifs de carrière.

Pour justifier la chose, j’entends souvent :

«  On ne peut pas tout avoir » . « Cela ne va durer qu’un temps » . « Au moins, ma famille est en sécurité financière » . « Je prends mes responsabilités pour subvenir aux besoins de tous » . « C’est un sacrifice voire un mal nécessaire » . « Je suis le chef de famille, c’est normal » . « Cela a toujours été comme cela » . « De nombreuses femmes n’ont pas eu cette opportunité, je dois y aller ».

Il y a une sorte d’opposition qui se crée entre le fait de réussir professionnellement et le fait d’être heureux en famille. Très souvent, nos clients-dirigeants-parents ont du mal à se retrouver et développent toutes sortes de stratégies de compensation pour éviter la violence de ce paradigme.

Je n’ai pas de réponses magiques à donner pour les aider à traverser ces moments de doute, culpabilité, remise en cause. Chaque situation est différente. Pour m’être retrouvée dans cette position et ce questionnement, je peux partager mon expérience, ce que j’ai testé, les croyances que j’ai développé pour sortir de ce manichéisme ou de la schizophrénie parent-professionnel.

 Personnellement, je ne crois ni en l’opposition ni au sacrifice. Je suis persuadée que l’on peut réussir professionnellement en vivant sa parentalité avec joie. Vie personnelle et vie professionnelle sont indissociables. Tout est question d’équilibre.

Il peut être difficile de trouver le bon équilibre. Pourtant, c’est possible. Il faut décider que c’est possible d’être en équilibre, aligné avec ses valeurs, être un parent présent et aimant et un professionnel qui réussit. Je suis optimiste et confiante.

Comme pour la plupart des défis auxquels nous sommes confrontés au travail et dans la vie, la première étape est d’avoir une conversation ouverte et honnête. Je crois aux vertus de la communication et de l’échange.  Elle favorise et facilite la recherche et l’adoption de solutions qui nous ressemble.

Si vous vous autorisez à verbaliser ce challenge « équilibre parent-professionnel » et vos questionnements, le plus gros du job est fait. Il sera bien plus facile de prendre une décision, trouver une solution, adopter un plan d’action et parvenir à un compromis si besoin.

Si vous êtes un professionnel qui cherche à établir et à maintenir un équilibre dans votre vie et exprimer votre parentalité, je vous encourage à mener ces discussions avec les 4 interlocuteurs suivants:

UN PREMIER ECHANGE AVEC VOUS-MEME.

  1. Une des premières compétences à développer est la capacité à vous poser les bonnes questions.

Prenez un temps pour vous posez les bonnes questions, ce qui est essentiel pour vous, vos valeurs, comment vous imaginez votre vie.

Vous devez clarifier qui vous êtes, ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Il est important d’identifier votre cadre d’épanouissement, vos conditions pour performer et vos limites.

Si vous ne le faites pas, vous risquez d’être en mode « réaction » ou frustré au quotidien. C’est de l’énergie perdue et de la souffrance en perspective.

  1. Autre point, si vous ne savez pas ce que vous voulez avec précision, vous ne pouvez pas le partager, donc vous « subirez » la volonté des autres.

Faites le point sur vos ressources, votre environnement, l’impact que vos choix ont et auront sur votre vie et la vie de ceux qui vous accompagnent, ceux avec qui vous travaillez. Identifier leurs attentes et les objectifs.

Qu’êtes-vous prêt à accepter et qu’est-ce-qui n’est pas négociable pour vous ?

Si vos pensées sont claires et bien orientées, vos décisions seront plus éclairées et vous donneront de meilleurs résultats.

  1. Soyez prêt à négocier pour ce qui compte vraiment pour vous

C’est l’étape préparatoire qui vous donnera confiance lorsqu’il s’agira pour vous de négocier, de passer à l’action, de vous engager. La clarté entraîne bien souvent la vision et l’action.

Ce dialogue intérieur est à avoir régulièrement car tout change et vous changez.

UNE CONVERSATION AVEC VOTRE MANAGER ET VOS COLLEGUES

  1. C’est une question de clarté et de respect des autres. C’est aussi faire preuve de sens stratégique et tactique.

Lorsque j’ai eu mon fils. J’ai décidé de prendre mon congé parental et une année sabbatique.  J’avoue que je ne m’étais pas vraiment posé la question de savoir comment je vivrais ma maternité. Ce besoin s’est imposé à moi. Je vous assure que mes collègues à l’époque et mon manager l’ont très mal pris. Avec du recul, je me suis rendue compte que je n’avais pas pris le temps de parler avec eux. J’ai créé des interprétations malheureuses. Sans me justifier, j’aurai dû prendre un temps pour leur apporter des explications et clarifier mon choix. Je n’avais pas dit à quel point cela était important pour moi de passer ce temps avec mon fils.

  1. Cette conversation est une opportunité pour négocier les détails de votre emploi du temps et de votre charge de travail.

Asseyez-vous avec votre patron et vos collègues et dites-leur que vous aimez votre job et que votre travail est essentiel. Vous êtes fier de ce que vous accomplissez chaque jour avec eux. En même temps, pour rester en phase dans votre travail, qu’il est essentiel pour vous, de vous réaliser en tant que parent et que cela nourrit votre engagement au quotidien. Cela vous donne un supplément d’âme et d’énergie.

Autre exemple, lorsque je travaillais en consultance, la condition sine qua none pour que j’assure et parte en mission à l’étranger était que mon fils vienne avec moi. Je ne partais nulle part sans lui. Mes contrats intégraient une clause « parent-enfant ». Je vous avoue que certains clients étaient au début interloqués. Je rentrais alors en campagne d’influence. Ma performance était liée à la présence de mon fils. Lorsque vous performez et transmettez de la joie, vos partenaires, vos clients vous soutiennent dans vos choix.

Vous pouvez dire aussi à votre manager : «Je veux travailler sur des projets d’envergure. Je suis à mon optimal de performance quand je réalise des choses importantes. Je suis prêt à m’engager à 100 %. Pour ce faire, je veux des horaires flexibles. Pendant de courtes périodes, je peux donner plus pour que tout fonctionne correctement. Ces périodes de « rush » devront être ponctuels. J’ai également l’intention d’être vraiment présent pour mes enfants. »

  1. Après avoir énoncé votre cadre avec clarté et transparence, observez les réactions de vos collègues et de votre manager.
  • S’ils expriment un soutien ou tout simplement de l’acceptation, c’est super.
  • S’ils acceptent à contrecœur, vous devez vous préparer à des moments difficiles quand vous demanderez à ce que vos conditions soient respectées.

Il est possible que vos coéquipiers ne soient pas en accord pas avec vos choix de vie.  Rappelez-vous   que même si cette conversation se passe mal, vous n’avez pas échoué. Le fait de savoir clairement ce que les autres pensent vous fournit les données dont vous avez besoin pour faire le meilleur choix en ce qui concerne la progression de votre carrière.

AVEC VOTRE CONJOINT

  1. Parlez avec franchise avec votre conjoint de vos visions et vos objectifs pour vos enfants.

Si, par exemple, vous êtes tous les deux d’accord sur le fait qu’il est essentiel qu’au moins un parent soit présent lors d’événements importants dans la vie de votre enfant, vous trouverez ensemble les meilleurs options.

Imaginez la situation suivante. Vous avez parlé avec votre manager de vos conditions de performance et d’équilibre vie professionnelle-vie personnelle. Mais si votre conjoint ne veut pas en faire de même, vous n’atteindrez pas les objectifs que vous vous êtes fixés. Cela va créer de la frustration, un stretching horrible pour vous. Vous ne serez plus alignés.

  1. Ce n’est pas une conversation facile à avoir. Elle est essentielle pour garder l’amour intact, la confiance, la joie et l’énergie dont vous avez besoin pour performer.

Je me souviens de l’un de mes clients, Simon, qui, pensant que cela était une évidence, n’a pas parlé avec son épouse, Nadia, de ce qu’il souhaitait pour leurs enfants. Après la naissance de leur second enfant, sa compagne a trouvé le job de ses rêves dans une agence de communication. Elle était responsable de clients grands comptes. Que de joie et d’excitation pour elle. Ce poste exigeant nécessitait qu’elle voyage plus. Simon s’est alors retrouvé à devoir gérer les petits tout seul plus souvent.

Après un an, il était frustré, en colère contre Nadia, malheureux, ne comprenant pas. Il contre-performait au travail, aspiré par sa situation personnelle. Il ne prenait pas le temps de lui expliquer ce qu’il vivait. Son principal argument : « C’est évident quand même que ce n’est pas possible. Elle n’est jamais là. Je suis seul avec nos enfants ».

Je vous assure que rien n’est évident pour les autres et que bien souvent, en couple, nous devons négocier, faire quelques compromis.

  1. Il faut parler de ce qui est important pour nous et trouver ensemble des solutions.

Simon a finit par lui dire ce qu’il pensait et ce qu’il vivait. Nadia lui a avoué qu’elle n’était pas heureuse dans son travail. Leurs enfants et Simon lui manquaient. Ils ont trouvé ensemble des solutions pour être en amour et en joie. S’il n’avait pas pris ce temps, il y aurait eu rupture.

Ce temps vous permet également d’encourager votre conjoint à avoir lui aussi des échanges dans son organisation. Il n’y a que des bénéfices à adopter cette démarche.

AVEC VOS ENFANTS

Dites à vos enfants pourquoi vous travaillez autant !

  1. Il faut donner du sens à vos actions. Lorsque vos enfants sont en âge de comprendre, parlez-leur avec honnêteté des pressions que vous ressentez, que vous vivez  et de ce que vous voulez vraiment.

Vos enfants ont besoin de comprendre de quoi il s’agit, pourquoi cette situation.

Vos enfants observent différents modèles avec leurs copains d’école. Certains parents sont plus présents que d’autres, participent aux réunions scolaires, aux sorties. Expliquez leur pourquoi vous n’êtes pas aux activités extra-scolaires, pourquoi vous n’allez pas les chercher plus souvent.

  1. Prenez vos responsabilités.

S’il vous plaît, ce n’est pas le moment de vous victimiser. Ce n’est pas la faute de l’organisation, si vous rentrez tard tous les soirs, ou que vous travaillez le week-end. C’est votre choix. Vous acceptez de travailler d’une certaine façon. Vous ne cherchez pas d’autres solutions. Blâmer votre organisation pour votre manque de flexibilité, votre fatigue ou votre stress ne résout pas les problèmes. Cela crée des frustrations et des ressentiments.

Il ne s’agit pas non plus de jouer les héros et dire à quel point vous vous sacrifiez pour eux pour leur offrir le meilleur.

  1. Reconnaissez tous les engagements que vous avez volontairement pris au travail et à la maison.

Aidez vos enfants à comprendre que le temps que vous passez loin d’eux n’est pas juste de l’absence. C’est un temps durant lequel vous produisez, vous partagez , vous créez de la valeur. Vous êtes heureux de travailler.

  1. Partagez vos émotions.

Partagez l’amour. Partagez la confiance. Partagez la joie que vous avez à avoir passé des étapes dans votre carrière, d’acquérir de nouvelles compétences. Partagez la tristesse.

Ne niez pas les difficultés et les émotions ressenties. Expliquez aussi à vos enfants qu’ils sont ce qu’il y a de plus important pour vous, que vous êtes triste de ne pas être avec eux à tel moment. C’est difficile pour vous aussi.

Nos enfants deviennent alors nos premiers soutiens et alliés. Nos enfants ne sont-ils pas la meilleure motivation pour croître, prendre les bonnes décisions et poser notre cadre d’épanouissement ?

 

Un autre de nos clients, Gildas,  a été nommé directeur Afrique. Il lui a fallu voyager beaucoup plus sur un terrain qu’il connaissait mal.

Pour trouver un équilibre dans sa vie, il a fait le choix d’être le plus clair possible avec ses enfants, son épouse et son patron. Il avait besoin de cette stabilité pour performer dans cette nouvelle mission.

Il n’a pas prétendu qu’il était forcé de partir souvent car son patron l’y obligeait. Cela aurait été pourtant facile. Il a expliqué à ses enfants, même au tout petit, qu’ils lui manqueraient. Pour le moment, il devait s’acquitter de responsabilités importantes. Cela ne durerait qu’un temps.

Notre travail ensemble a été de faire en sorte qu’il tienne cette promesse.

 Il a construit une stratégie, un plan d’action pour réussir. Il a posé aussi le cadre de son action. Il a imposé une politique d’investissement au groupe.

Nous avons travaillé ensemble pendant 18 mois pour qu’il construise son organisation et son équipe idéales sur un continent que nous connaissons parfaitement. Recueillir le plus de données possibles sur ses équipes et ses clients grâce aux assessments, les comportements, son marché, les opportunités et les risques. Nous avons construit une stratégie de développement et d’autonomisation des équipes et des filiales pour renforcer les compétences des uns, mobiliser les autres qu’il puisse prendre de la hauteur et se concentrer. Nous avons conçu des programmes de change et de project management pour que ses directeurs de filiales puissent performer et diffuser la nouvelle vision à l’ensemble des équipes. Pour faciliter et optimiser, nous avons recruté un process manager et un designer dont la mission a été d’évaluer chaque process, de les optimiser pour favoriser l’intégration de nouveaux outils et la transformation. Nous avons sélectionné les solutions digitales les plus adaptées à chaque étape pour faire de la digitalisation, un allié pour chaque collaborateur. Pour de sens, de performance et de profitabilité.

Tout cela pour vous dire que Gildas a fait le choix de ne pas subir la situation. Il a saisi cette opportunité à bras le corps et a décidé de construire les conditions pour qu’il performe et continue de croître. Il a engagé toute sa famille dans le processus. Il s’est fait accompagné pour éviter de se perdre.

Il a fait le point sur ce qu’il voulait, comment il le voulait. Il a eu ces conversations clefs avec sa femme et ses enfants. Il a discuté avec ses collègues et sa leadership team pour poser un cadre d’action. Il a décidé de ce dont il a avait besoin, négocié chaque point et est passé à l’action.

Il est indéniable que ces quatre conversations ne sont pas évidentes à réaliser. Cela peut mal se passer. Votre situation familiale et économique, les attentes de votre patron, de vos collègues et de votre partenaire vont vous influencer et impacter votre vision. Vos croyances peuvent vous encourager à vous exprimer ou non.

Avoir ces conversations ne garantit pas non plus que votre carrière ne sera pas affectée,  surtout si vous êtes une femme . Nous vivons toujours dans un monde où trop de femmes sont pénalisées car la maternité réduit leurs chances de progresser dans leurs organisations et de briser le plafond de verre.

Avoir ces quatre conversations ne garantit pas que vous ne serez pas confrontés aux inégalités en milieu de travail et dans votre environnement personnel.

Ce que ces échangent garantissent, c’est une opportunité de réaliser le changement que vous voulez voir dans votre vie pour vous épanouir. C’est l’opportunité de vivre des relations plus franches et plus honnêtes avec votre entourage. C’est l’opportunité d’ouvrir le champ des possibles pour d’autres.

Nos vies personnelle et professionnelle sont indissociables. Trouver l’équilibre est une quête perpétuelle qui nécessite une prise de conscience, des prises de décision, une mobilisation et une communication constantes. En se préparant et en étant concentré sur vos objectifs de vie, tout est possible.

Qu’en pensez-vous ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google
Partager sur whatsapp
Partager sur email

DERNIERS POSTS

ASSESSMENT

Prêt à passer au niveau supérieur

Offre Exceptionnelle

Dirigeant – Professionnels RH

Testez gratuitement nos solutions et leur pertinence dans vos pratiques, en 10 mn seulement !

CATEGORIES

LA CAPSULE DU VENDREDI

Tous les vendredis, recevez votre capsule et de nombreux conseils de l'équipe

POUR TOUTE DEMANDE

Tel: + 225 77 30 40 31 / +225 58 68 79 28
Cocody - Abidjan - République de Côte d'Ivoire
LUN-VEN : 07:30 - 18:30

Copyright 2018 © All rights Reserved. Powered by SMART METRIX